Posted by on Mar 23, 2018 in Médias |

 

l’islamologue fait part de son innocence


Dans une vidéo enregistrée par Tariq Ramadan lui-même, en novembre dernier, l’homme entame son discours par l’expression ‘‘ que la paix soit avec vous ’’. Dans une vidéo enregistrée par Tariq Ramadan lui-même, en novembre dernier, l’homme entame son discours par l’expression ‘‘ que la paix soit avec vous ’’. Cette vidéo remonte au tout début de l’enquête préliminaire probablement avant sa mise en examen.
‘‘ Je suis totalement innocent de ce dont on m’accuse ’’, plaide Tariq Ramadan, l’une des rares figures de l’islam européen, incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis depuis le début du mois dernier.Il affirme également, qu’il fait l’objet d’une campagne médiatique ou plutôt d’un lynchage médiatique en France et avec des dégâts collatéraux de la Suisse romande et de la Belgique. L’intellectuel, est accusé sans preuves réelles des pires agissements.
La séquence vidéo a duré en moyenne dix minutes, et a été tournée selon certaines sources dans sa maison londonienne.
Le théologien suisse de nationalité égyptienne, ne fait pas référence dans sa vidéo à une quelconque théorie du complot, mais dénonce par contre, une cabale contre sa personne et met en cause certains politologues et paparazzis, qui auraient cherché un ‘‘ scoop ’’, quitte à le monnayer.

Témoignage de Nabil Ennasri, président des collectifs des musulmans de France

Le doctorant et diplômé de l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence, Mr. Nabil Ennasri, s’est exprimé récemment et pour la première fois dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, dans laquelle il fait part de sa position sur l’affaire du théologien suisse, qui selon lui prend une tournure dramatique.

Depuis le mois d’octobre, les rumeurs dévoilées sur le professeur suisse, ont donné lieu à une enquête. D’après les médias, cette enquête a été menée méthodiquement et sans laisser échapper la moindre information par les enquêteurs du deuxième district de la police judiciaire. Au terme de cette première investigation, l’islamologue a été placé en garde à vue puis arrêté à la prison de Fleury Merogis. Depuis le 2 février 2018, Tariq Ramadan est placé en détention et à l’isolement sans la possibilité ni de communiquer ni de voir sa famille. Celle-ci est d’ailleurs très inquiète sur l’état de sa santé. Selon son avocat, le spécialiste en théologie serait sous le choc et voit sa santé se dégrader gravement, il souffre en effet, d’une sclérose en plaques et d’une autre neuropathie, pour lesquelles il devra subir de lourds traitements médicaux, a affirmé Nabil Ennasri.
Dans sa vidéo, ce dernier parle d’un certain nombre d’ incohérences et de ‘‘ zones d’ombre ’’.
Il s’interroge sur le fait que certains éléments majeurs de défense, n’ont pas été pris en compte par la cour de justice qui aurait perdu les documents de preuve.
‘‘ Une accusatrice serait en relation depuis une longue date avec les adversaires les plus acharnés de l’islamologue, qui sont le moins que l’on puisse dire très loin d’être impartiales, face à cette enquête, et qui cultivent une animosité amère envers lui.

À force d’être répétées et à chaque fois infondées, ces accusations mensongères ont amené la justice à reconnaître qu’il s’agissait de propos diffamatoires contre le théologien suisse’’.